Acheter en ligne La revue de prestige des Amis du Cadre Noir 2018 (83 pages)

DECES du GENERAL PIERRE DURAND

C’est avec beaucoup de tristesse que Ludovic de Villèle, président des Amis du Cadre noir et les membres de l’association ont appris le décès du général Pierre Durand, survenu dans la nuit du samedi 2 au dimanche 3 octobre 2016 à l’âge de 85 ans.

Le général Pierre Durand a été Ecuyer en chef du Cadre noir de 1975 à 1984 et directeur de l’Ecole Nationale d’Equitation de 1984 à 1988. Cet ancien saint-cyrien, officier des spahis à cheval, a été aussi un grand compétiteur, médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Rome en concours complet, et titulaire de nombreuses victoires dans l’équipe de France de saut d’obstacles.
Sa contribution au développement des sports équestres ainsi qu’à la défense de l’équitation française auront été particulièrement marquantes.

Les Amis du Cadre noir s’associent à la douleur de son épouse et de sa famille et remercient le Général Pierre Durand pour son engagement et son investissement au service de l’équitation française.

Les obsèques seront célébrées vendredi 7 octobre 2016 à 10h30 en l’église de Vivy (Maine et Loire).

3 réponses à “DECES du GENERAL PIERRE DURAND

  1. Adhérant n° 1852 (par son intermédiaire) je l’ai connu au début des années 80 , lorsque j’étais un étudiant-cavalier de l’ANEC, puis en charge de l’organisation du championnat de France universitaire à Saumur. Il nous a beaucoup soutenu, et fait en sorte que l’ENE nous aide dans cette initiative(d’abord comme écuyer en chef, puis comme Directeur de l’ENE). J’ai rencontré un homme sachant diriger de main de maitre ses équipes, affable, sachant ce qu’il veut pour promouvoir l’équitation française, et surtout d’une très grande simplicité. Quand on voit son palmarès et son statut d’écuyer en chef, quelle leçon il nous a donné!

  2. Le général Durand était l’un des derniers écuyers issu du cadre noir militaire. Il était parfaitement représentatif de la formation qu’il y avait reçue, notamment du colonel Margot: rigueur, exigence, respect des principes, mais aussi élégance et légèreté. Il manquera désormais à l’équitation d’aujourd’hui, trop souvent en dérive et manquant de repères.

  3. Le décès du général Durand est bien triste, il marque la fin d’une époque celle où le cadre noir et l’équitation incarnaient un monde déjà disparu où la guerre se faisait à cheval à l’image de tous ces anciens officiers qui dns les années 70 enseignait dans les SHR (avec plus ou moins de compétences il faut le dire). Mais en les écoutant vous gueuler dessus on se plaisait à regretter que le temps du prince Murat chargeant sabre au clair soit définitivement révolu. Avec la disparition des Le Rolland Donard et autre c’est la génération qui à assuré la transition de l’équitation vers sa modernité actuel qui disparait. Mais il y a actuellement des hommes et femmes de chevaux qui font plaisir à voir et dont le simple contact aide à vivre. Quand je pense à Isa Danne et Bartabas je me dis que la mère des ecuyer pas plus que celle des chevaux n’est pas morte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *