Acheter en ligne La revue de prestige des Amis du Cadre Noir 2018 (83 pages)

Une gestion rigoureuse des conséquences de la pandémie du Covid-19 au sein de l’Ecole militaire d’Equitation de Fontainebleau

L’épidémie de Covid-19 a fortement perturbé le quotidien au Quartier du Carrousel.

Depuis la mi mars, sous l’impulsion du Lieutenant-colonel Baudoin Drion, commandant de l’école, l’Ecole militaire d’Equitation de Fontainebleau a mis en place un dispositif allégé de façon à réduire au maximum les risques de propagation du virus.

Ainsi, sur les 140 équidés présents habituellement, il n’en reste qu’une trentaine sur le site de Fontainebleau.

En effet, la très grande majorité des chevaux d’instruction (que ce soit ceux du cours des élèves sous-maîtres comme ceux de la Société équestre de Fontainebleau, volet associatif de l’école à destination des familles) ainsi que les jeunes chevaux en formation ont été mis au pré. Ces chevaux font l’objet d’une surveillance quotidienne de la part des cavaliers-soigneurs pour assurer la distribution de nourriture complémentaire et veiller à la sécurité des chevaux.

Une trentaine de chevaux sont maintenus sur site ; il s’agit des chevaux à fort potentiel sportif ou ceux dont la santé nécessite des soins quotidiens aux écuries.

Cette très forte réduction de la cavalerie, a permis une diminution de l’effectif en personnel et une application la plus stricte des mesures de confinement ; sur les 60 habituellement présents, 20 militaires assurent le fonctionnement a minima de l’école, les soins et l’entraînement des chevaux.

Cette organisation, doit en principe être maintenue jusqu’au 11 mai, date à laquelle les chevaux rentreront progressivement du pré.

Bien entendu, l’épidémie, a entraîné l’annulation de toutes les compétitions prévues, et ce, jusqu’à nouvel ordre.

Ainsi, le Grand national, le concours de la cavalerie, ou encore les championnats du monde militaire sont annulés. Une réflexion est conduite, afin d’envisager leur report au second semestre.

 

Enfin, la procédure d’achat des jeunes chevaux a été interrompue prématurément, et reprendra dès que possible afin de permettre le renouvellement de la cavalerie d’instruction de l’ensemble des sections équestres militaires mais également des chevaux de compétition.

C’est donc une activité réduite et parfaitement maitrisée qui a été mise en place, de façon à permettre, dès que la situation sanitaire le permettra, la reprise dans les meilleures conditions possibles des activités d’instruction et de compétition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *